Page archived courtesy of the Geocities Archive Project https://www.geocitiesarchive.org
Please help us spread the word by liking or sharing the Facebook link below :-)


Canada/USA 2003

16,000 KM - Un voyage INOUBLIABLE
du 23 juin au 12 août 2003

Préparation

Nous en parlions depuis plus d'un an. Roger et moi avions décidé de prendre environ 2 mois de vacances à l'été 2003 et se payer un voyage de rêve, en moto, traverser le Canada et surtout voyager dans tout le sud-ouest des États-Unis. Il ne s'agissait pas de notre premier voyage en moto mais celui-là, nous l'avons vraiment préparé à l'avance. Surtout Roger qui pendant plusieurs mois, a lu beaucoup de revues et de magazines de motos (American Iron - Sport Rider - Cycle World - Hog's - La Revue (évidemment), etc.) et avait pris note de chaque endroit où quelqu'un mentionnait un parc à visiter, un village, ou toute autre attraction à voir. De toute façon, juste à penser à l'Arizona et au Nouveau-Mexique, on en bavait. Pour moi, me rendre au Grand Canyon en moto, c'était un rêve, pour Roger, la fameuse Route 66.

Évidemment, un voyage aussi long mérite d'être annoté à chaque jour. Je me suis donc procuré un journal de voyage afin d'écrire tous les jours le kilométrage effectué, la température, les rencontres, les coûts d'essence, repas, hôtels, et surtout les moments magiques, … ceci afin d'être en mesure de nous remémorer chaque instant et d'y retourner en rêve le plus longtemps possible.

Voici en gros ce qu'ont donné 51 jours de liberté totale. On établit certaines règles avant de partir. La première à laquelle je tiens particulièrement, c'est qu'on conduit le moins possible le soir. J'ai toujours peur de rencontrer des animaux sur la route et de toute façon, tu y perds tout le paysage. La règle de Roger : Nous sommes en vacances, pas question de me lever à l'aube, on part quand on est prêt et on s'arrête quand ça nous tente. On ne part pas non plus avec des walkie-talkie, on se fera des signes au besoin et ceci pour deux raisons. La première, ça peut te distraire et la deuxième, ce sont les seuls moments de solitude sur lesquels tu peux compter. Là-dessus, nous sommes d'accord. Aussi, on s'entend qu'on est en vacances, on ne roule pas sans arrêt et si l'un de nous voit quelque chose d'intéressant, on s'arrête. On tente de décider le matin jusqu'où on veut aller mais sans plus. Il est possible que cela change en cours de route. Comme on dit : C'est l'Aventure, " NO PLAN ". Autant que possible, on loue des motels où on peut avoir un accès direct à nos motos. C'est plus simple pour paqueter et dépaqueter et on peut avoir l'œil sur les motos. J'oubliais, Roger part avec son Softail 1991 et moi avec ma dernière acquisition, un Dyna Low Rider 2003.

Nos principaux objectifs: Avoir du fun - Visiter plein de parcs nationaux - Rouler sur LA ROUTE 66 !


Nos 51 jours de route

Jour 1
On quitte Ottawa à 13h20 par la Trans-Canadienne (Rte 17 Ouest), la température est magnifique, il fait 33º. Nous nous arrêtons à Mattawa après 298 km de route. Il est 19h45. La construction nous a fait perdre du temps mais y'a rien là, nous ne sommes pas pressés, c'est le début des vacances! Nous sommes le 23 juin.

Jour 2
Encore 33°, c'est superbe. On quitte Mattawa à 13h25 et rendus à North-Bay, on prend la Route 11 direction nord, pour arriver à Cochrane à 19h00 après avoir roulé 429 km. On trouve un motel pas très cher, pas très chic non plus, c'est le début de nos péripéties de motels!

Jour 3
Il fait encore très chaud, 29º, mais la pluie s'en vient, c'est évident. On quitte Cochrane à 11h50 toujours par la Route 11. Sur 419 km ce jour-là, nous sommes sous la pluie pour au moins 350 km. On arrive à Longlac vers 18h30, épuisés et gelés. J'ai eu très peur entre Kapuskasing et Longlac. On n'y voyait rien tellement il pleuvait et le nord de l'Ontario, en pleine forêt, suivis par des camions de transport, c'est pas tellement rassurant. J'ai dû prier tous les Saints que je connaissais afin de me rendre au prochain village qui était Longlac. Malgré tout, la chance nous a souri. Nous avons loué la dernière chambre de disponible dans le village, une suite " nuptiale " semble-t-il. Des feux de forêts faisaient rage pas très loin et toutes les chambres étaient louées à des personnes évacuées ou encore à des pompiers.

Jour 4
Encore de la pluie et du froid, c'est déprimant! Il fait seulement 12º, la température a chuté comme pas possible. Enfin, on quitte Longlac à 12h30 (Route 11), on veut se sauver du mauvais temps. Arrivés à Thunder Bay à 18h00, on loue au Comfort Inn. Nous avons roulé 322 km. Ce soir-là, en allant prendre un verre à l'hôtel, on rencontre 3 gars et une fille de Milwaukee, Wisconsin. Quatre professeurs de musique qui habitent à peine 10 minutes d'où auront lieu les fêtes pour le 100e anniversaire de Harley Davidson. Ils nous invitent chez eux, c'est super. Malheureusement, on sait très bien qu'on doit être de retour pour le 15 août et que les fêtes auront lieu la semaine suivante. On aurait pu retarder d'une semaine ou deux nos vacances mais nous avions décidé de passer. Cette année, nous n'avions pas l'intention de nous rendre à aucun rassemblement, quel qu'il soit. Enfin, des "bikers" très sympathiques avec qui nous avons déjeuné le lendemain matin et échangé nos coordonnées.

Jour 5
On quitte Thunder Bay à 11h00, la température est froide, à peu près 10º, et il pleut jusqu'à environ 200 km avant Kenora. Pour s'y rendre, on a rejoint la Route 17, direction ouest. Là, le soleil est apparu et WOW que ça fait du bien. Le froid et la pluie m'ont un peu fatiguée, je suis un peu fiévreuse. On loue une très jolie cabine près du lac. On a roulé 492 km. Pour ceux qui ne connaissent pas Kenora, c'est vraiment une très belle ville. À voir.

Jour 6
Le répit d'hier est terminé. Les orages nous empêchent de quitter plus tôt. Nous sommes prêts depuis 10h00 ce matin mais il pleut trop fort, on attend une accalmie. On quitte à 13h00 et on arrive à Brandon, Manitoba vers 19h30 (toujours par la Route 17 Ouest en Ontario, qui devient la Route 1 au Manitoba). Enfin, une nouvelle province et en plus, la pluie semble nous avoir lâchés. 437 km aujourd'hui.

Jour 7
On part de Brandon à 11h30 direction Régina où nous avons rejoint la Route 11, direction nord-ouest pour Edmonton. On arrive à Davidson, Saskatchewan à 18h00. La température est super toute la journée, le soleil est au rendez-vous et il fait 25º. C'est dimanche et attention, comme nous prenons plutôt les routes secondaires que l'autoroute, on passe au travers les villages, c'est beaucoup plus beau. Mais là, tout est fermé, même les stations d'essence. Tous les deux, nous sommes sur la réserve. Enfin, on rencontre quelqu'un qui nous en vend 2 gallons qu'il a dans un bidon dans son camion. Ça dépanne et on finit par trouver une station service ouverte. Ouf ! Aujourd'hui, on a roulé 514 km.

Jour 8
On quitte Davidson à 10h00, il fait super beau, 30º. À Saskatoon, la Route 11 devient la Route 16. Notre but, Edmonton (Alberta) car j'ai une nièce qui y habite et je veux en profiter pour la voir. On arrive chez elle à 18h30. Elle habite un peu en banlieue (20 minutes du centre-ville) et elle était très inquiète car avec notre chance jusqu'à maintenant, nous avons eu droit à un ouragan à peine 20 km de notre but. Nous nous sommes sauvés de la pluie qui a débuté 5 minutes après notre arrivée mais pendant une quinzaine de kilomètres, nous avions peine à maintenir nos motos sur la route. Les vents étaient tellement forts que Roger qui a une roue pleine sur son Softail avait peine à tenir sa moto. Quant à moi, j'ai foncé à toute vitesse pour me sauver. Enfin, nous sommes arrivés sains et saufs après 594 km.

Jours 9-10-11-12
Je ne voulais plus partir d'Edmonton, il fait trop froid, il pleut à intermittence (± 15º tous les jours) et je suis tannée de cette température dégueulasse. Il fait tellement froid que nous nous sommes achetés de nouveaux casques de motos à Edmonton, avec une visière à l'avant qui descend jusqu'au menton et les oreilles bien cachées sous le casque. On les utilisera au besoin. Nous sommes aujourd'hui le 4 juillet, il n'a pas plu mais il a fait froid toute la journée et après avoir quitté Edmonton à 13h00 par la Route 16 Ouest pour arriver à Jasper à 17h45 après 392 km. Habillés comme des "oignons", nous n'avons pas eu froid. À noter que nous avons quitté Ottawa sans vêtements de cuir. Il y a quelques années, nous avons acheté des pantalons et manteaux de nylon faits par Harley-Davidson, avec une doublure détachable. Avec ces ensembles, pas besoin de rien d'autre pour la pluie. Pour voyager, c'est idéal.

Jour 13
On quitte Jasper à 11h00 par la Route 93 et évidemment, après avoir roulé une vingtaine de kilomètres, devinez ce qui nous arrive : DE LA PLUIE . Là, j'ai dit à mon chum, le Canada, j'en ai plein le casque (ou plutôt Les Casques)! SUD, SUD, SUD, et pas ailleurs. On oublie la Colombie-Britannique jusqu'à Vancouver, de toute façon j'y suis déjà allée et "anyway", les Rocheuses sous la pluie c'est pas terrible. Ce soir-là, on se rend donc à Radium Hot Springs aux limites de la Colombie-Britannique. Ce village est à voir, c'est très beau! On arrive à 17h30 et le soleil est radieux. Sur la route, nous avons rencontré un couple, Susi and Gregg qui viennent de l'Oregon. Ils sont aussi en moto. On loue au même motel et on passe la soirée ensemble. Des gens très agréables avec qui on échange encore une fois nos coordonnées. 363 km aujourd'hui.

Jour 14
On part de Radium Hot Springs à 11h30 par la Route 95 Sud. À Cranbrook, on change pour la Route 3 direction Echo. Ensuite, on va jusqu'à Pincher Creek sur la Route 6 en Alberta. En fait, on se promène sur les limites du sud de l'Alberta et de la Colombie-Britannique. Au départ, on voulait se rendre à Waterton. Finalement, on a pensé qu'en plein dimanche, nous n'aurions pas pu y trouver de motel disponible et en plus, les prix semblaient très cher. Pour ces raisons, nous nous arrêtons une cinquantaine de kilomètres avant. Il fait super beau, 28º toute la journée. Aujourd'hui, nous avons roulé 336 km.

Jour 15
Debout à 7h00, on quitte Pincher Creek par la Route 6 à 10h30 sous un soleil magnifique. Il fait 25º et c'est très acceptable. C'est aujourd'hui qu'on traverse au Montana. On se rend à St-Mary, seulement 270 km de notre point de départ mais on décide d'y rester, car on veut visiter le "Glacier National Park". Maintenant, c'est la Route 89. On loue une cabine en bois rond à 13h00, on se débarrasse de nos bagages et on part. On revient à 18h30 après avoir roulé 157 km de parc. Ce parc-là est magnifique, il y a des bouts où tu ne peux rouler à plus de 15-20 km/hre tellement les virages sont prononcés, le paysage est magnifique. J'y ai vu des sortes de fleurs que je n'avais jamais vues auparavant. Tout en haut, de la neige. Quelle belle journée! Mon petit doigt me dit qu'à compter de maintenant, la chance va nous sourire……….côté température bien sûr !

Jour 16
Ce matin, il ne fait pas très chaud et c'est un peu nuageux. On roule aujourd'hui 528 km pour se rendre à Livingston, Montana. On roule toujours sur la Route 89. On y arrive à 18h45. On magasine quelques motels et finalement on loue au Travelodge. On obtient un rabais additionnel pour la seule raison qu'on voyage en moto! Le propriétaire possède une Harley et c'est la règle, les bikers sont bienvenus. On rencontre un couple de Big Bear Lake, Californie, Jamie & Cheryl. On prend une photo comme c'est la coutume et on s'échange nos coordonnées. Ils voyagent eux aussi pour 2 mois, chacun sur leurs motos. Eux ont fait toute la côte Est américaine pour se sauver des chaleurs intenses. Nous, on court après! Ce n'est donc pas notre cas. Fantastique les gens que tu peux rencontrer sur la route. Pour ceux qui croient que les canadiens sont moins bien reçus par les américains depuis les histoires politiques entre Chrétien et Bush, c'est tout à fait FAUX. En ce qui nous concerne, partout où nous sommes passés, nous avons été très bien accueillis.

Jour 17
Lorsqu'on quitte Livingston, on change pour la Route 90 Est jusqu'à la Route 212 Sud qui nous amènera à Red Lodge. Ce jour-là, je n'ai pas noté notre heure de départ, j'ai oublié. Nous nous sommes rendus jusqu'à "Beartooth", dans le village de RedLodge, toujours au Montana. Il est seulement 14h00. On devait continuer plus loin mais ce village-là est vraiment un beau petit village de bikers. Une petite shop de Harley où on s'arrête, un vieil hôtel plein de bikers où on décide d'y prendre une bière en plein après-midi. Finalement, pourquoi ne pas y rester? Un peu brûlés par le soleil qui ne nous lâche pas (100º F, comme on est aux États-Unis, faites vous-même la conversion), on loue au Comfort Inn et on s'installe. Un peu plus tard, on sort souper, quel beau village, un peu cowboy, très vieux et rustique. Je pourrais facilement m'adapter à vivre dans un tel endroit.

Jour 18
On quitte à 10h50, il fait super beau, au moins 85º. On passe par "Beartooth Pass" où on voit beaucoup de neige. Ça fait drôle, des motoneiges à côté de nous. Cet endroit est magnifique et encore là, beaucoup de virages prononcés, on monte dans les hauteurs, c'est extraordinairement beau! C'est difficile d'exprimer toute cette nature par écrit. On continue et on traverse ensuite "Chief Joseph Scenic Highway ". Encore là, le paysage est inexplicable, surtout en moto, la scène est extraordinaire. Ça fait paraître nos Laurentides comme de très petites montagnes. C'est presque inutile de prendre des photos, c'est trop beau. On arrive à Cody, Wyoming à 16h00. Là aussi, beaucoup de bikers, le "Irma Hôtel" à visiter (nous en avions entendu parler) c'est aussi un très beau village touristique. On rencontre des gens de Chicago, Dennis et Linda. On planifie de passer la journée avec eux le lendemain et visiter une partie du fameux "Yellowstone National Park". Le kilométrage aujourd'hui ne dépasse pas les 180 km. On passe une très belle soirée.

Jour 19
En se levant ce matin, nos voisins de motel qui eux aussi conduisent une Harley nous demandent ce qu'on a l'intention de faire de notre journée. Nous leur offrons de nous accompagner et finalement, on se retrouve 6 dans le fameux "Yellowstone National Park". Une superbe journée ensoleillée avec 90º. Beaucoup de buffalos sur la route, des geysers et un paysage fantastique. Pas de Yogi l'ours en vue ! 304 km pour la journée. On reste à Cody pour une deuxième nuitée.

Jour 20
Encore une fois 90º, je vais cesser de me plaindre si ça continue ainsi. On quitte Cody après un changement d'huile sur ma moto, il est 11h50. On passe à nouveau au travers du "Yellowstone National Park" et de "Grand Teton National Park". Ce dernier doit son nom bien sûr à trois monts qui dominent le parc et qui ont la forme de " tétons ". Quelle idée! La partie de Yellowstone qu'on voit aujourd'hui est triste puisque plusieurs arbres sont brûlés. On arrive à Jackson par la Route 89 Sud, toujours dans le Wyoming à 18h45. On loue une très belle cabine de bois rond, c'est super. Jackson est aussi un très beau village à visiter, très touristique. Aujourd'hui, on a roulé 374 km.

Jour 21
Il fait encore très chaud, 95º et le soleil est encore au rendez-vous. On quitte Jackson par la Route 89 Sud à 12h00. On doit modifier quelque peu notre route puisque la circulation est détournée à cause de feux de forêts. On poursuit jusqu'à Logan, Utah. En passant au travers la "Forêt Cache", premier incident. J'ai voulu laisser passer un camion qui me suivait et m'arrêter sur l'accotement. J'étais dans une courbe et je croyais l'accotement en terre battue. Par malheur, c'était du gravier assez mou. J'ai vu les arbres de très proche, j'ai freiné, perdu le contrôle et je suis tombée. Dieu Merci! À part quelques égratignures ici et là et bien de l'énervement, rien d'autre. Ça m'a pris quelques jours à m'en remettre. En passant, on est dimanche, le 13 juillet. 393 km pour la journée. Lorsque nous avons loué un motel, finalement, j'avais vraiment besoin d'un verre, de N'IMPORTE QUOI ! Mais au Utah, la loi interdit la vente d'alcool le dimanche. À force de questionner, nous avons trouvé un restaurant qui en servait. Assez bizarre. Je pouvais en commander mais pas au verre, seulement à la bouteille. En plus, il n'y avait de disponible que des bouteilles de 1 ½ litre. Croyez-le ou non, je pouvais ensuite rapporter la bouteille avec moi à l'hôtel comme " doggy-bag ", ce que j'ai fait.

Jour 22
On part de Logan à 11h30 par la Route 89 Sud jusqu'à ce qu'on rejoigne la Route 15 Sud pour Salt Lake City qu'on traverse sans s'y arrêter. Ensuite, on prend la Route 6. Ça devient de plus en plus chaud, il fait aujourd'hui plus de 102º. On aurait aimé se rendre à Ely ce soir, mais il fait trop chaud. On s'arrête à Delta, toujours au Utah, village de plus ou moins 725 habitants. Un endroit tranquille où le seul endroit tout près pour y prendre un verre est un bar privé. On nous laisse entrer puisque la préposée du motel où on est installés nous prête sa carte de membre. On y prend un verre ou deux et ensuite, on s'installe pour la nuit. Aujourd'hui, 345 km.

Jour 23
On quitte tôt aujourd'hui, enfin pour nous c'est tôt. À 9h30, on part de Delta par la Route 50 direction ouest. On s'arrêtera pour la nuit à Austin, en plein centre du Nevada. Mais attention, que d'aventures aujourd'hui! En cours de route, on a encore reculé l'heure. En plein désert du Nevada, on aperçoit un "bordel". Curieux comme Roger est, il décide qu'on s'y arrête. De toute façon, pourquoi pas? On y annonce de la bonne bière froide. Après avoir sonné, ils ont refusé de m'y laisser entrer. Ce bordel légal est tenu par des mormons et les femmes, c'est à la maison qu'elles doivent être. Comme j'ai refusé catégoriquement d'attendre mon chum à l'extérieur sous un soleil de 106°, nous sommes repartis. On dîne à Ely, beau village. Ça commence à être vraiment spécial. Il n'y a pas que la végétation qui est différente mais aussi les animaux rencontrés sur la route. C'est le désert du Nevada. En plein village d'Ely, j'ai vu un serpent mort sur l'accotement, un peu rare par chez nous. Si vous passez par le Nevada, n'oubliez pas que le port du casque est "obligatoire". Lorsque nous nous promenions dans le village d'Ely, on a rencontré les policiers qui nous ont salué. Pourtant, nous ne portions pas nos casques. À peine quelques 100 kilomètres plus loin, "EUREKA", un très beau petit village à voir, avec son bar le "Key Hole". Comme mentionné quelques lignes plus haut, nous ne portions pas nos casques ce jour-là. Et croyez-moi, je comprends très bien que nul n'est sensé ignorer la loi. Sauf qu'en bon québécois, "Y'a toujours ben des limites". En entrant dans le village, le Sheriff part sa sirène et nous intercepte tous les deux. Il commence à nous féliciter pour nos belles motos et PAF ! Voilà! Vous deviez porter des casques (nous en avions chacun 2 accrochés à nos motos) et la loi est incontournable, aucun choix, 2 belles contraventions. 107$ US chacun. On lui dit notre étonnement et on ajoute même avoir rencontré le Sheriff à Ely qui nous a tout simplement salués. Il dit être au courant puisque que le Sheriff à Ely est son père et que lui, n'a rien contre le non-port du casque. WOW! Assez spécial. Enfin, ça ne donne rien de s'obstiner et comme les billets doivent être payés dans les 14 jours et qu'on sait très bien qu'on sera toujours sur la route 14 jours plus tard, on décide de traverser à la Cour municipale, qui en fait est juste de l'autre côté de la rue, pour payer nos contraventions. La dame qui nous reçoit nous demande ce qui s'est passé et nous informe qu'il n'y a aucun endroit où acheter des casques de motos dans ce village. À notre tour, on lui dit qu'il n'y a pas de problème, que nous en possédons chacun 2 accrochés à nos motos. Toute étonnée, elle trouve ridicule le comportement du Sheriff et nous dit qu'elle ne peut annuler les 2 contraventions mais qu'elle peut le faire pour une, qu'elle est certaine que le juge l'appuiera dans sa démarche. Merci beaucoup Madame, votre village vient de regagner notre cœur! Enfin, on y prend une bière au fameux bar le "Key Hole" dont je parlais plus tôt et on quitte le village, portant élégamment nos casques, pour se rendre jusqu'à Austin. Et là, une autre histoire. Pour y arriver, on grimpe très haut dans les montagnes. Je suivais Roger à peut-être 100 ou 200 pieds derrière lui, je ne sais pas trop. Les courbes étaient très prononcées et je ne roulais pas vite. J'ai tout à coup aperçu l'asphalte qui s'est mise à bouger devant moi et le temps que je réalise que c'était des milliers de "je ne sais pas trop quoi qui bougent", j'en ai reçu un ou une sur mon casque, j'ai levé mes jambes, j'ai crié…….Je crois que si j'avais freiné, j'aurais glissé là-dessus. C'était comme dans un film d'Alfred Hitchcock. C'était sur une distance d'environ peut-être une centaine de pieds, pas plus. Pourtant, j'ai cru que c'était sur 1000 pieds. Dégueulasse ! Arrivés à Austin, je n'en revenais pas d'entendre Roger me dire qu'il n'avait rien vu. Comme je ne suis pas folle, je me suis informée au village où j'en ai encore vus évidemment. Sauf que cette fois, ce n'était pas une armée complète. On m'a dit que c'était des "Mormon Crickets" et qu'effectivement, lorsqu'ils sont dans les montagnes, ils traversent les chemins en troupe. Leur carapace est impossible à traverser par les oiseaux, sauf les goélands, que Salt Lake City a d'ailleurs importés pour cette raison. L'autre façon de les faire disparaître, lorsqu'il y en a un qui se fait écraser par une voiture, ses compagnons se jettent dessus et le mangent. Il paraît que ça mesure de 3 à 6 pouces. Moi, j'ai imaginé le double. J'avais hâte de quitter ce village pourtant très sympathique. Mais moi et les bibittes, on ne s'entend pas très bien. Quelle journée! On a fait 478 km et il a fait très beau, 95º.

Jour 24
La belle température ne nous lâche pas. En quittant Austin, on roule toujours sur la Route 50 Ouest qui nous amène à la Route 80 direction Reno. Ensuite, on prend la Route 395. En tout pour aujourd'hui on fait 347 km pour s'arrêter à Carson, Nevada à 17h00. On y restera 2 jours puisque le lendemain, on veut aller faire le tour du Lac Tahoe. En cours de route, on a vu le "Shoe-Tree", l'arbre rempli de souliers en plein milieu du désert. Arrivés à Carson, on relaxe ce soir-là tout en faisant un peu de lavage et en avalant une pizza au motel.

Jour 25
Nous sommes aujourd'hui le 17 juillet et la température est parfaite, 95º. J'en profite pour laver ma moto dans un car-wash près du motel. Comme on est un peu loin du centre-ville, on décide de changer de chambre et on loue au Best-Western. On passe la journée à faire le tour du Lac Tahoe sur une seule moto, ça me donne un break de temps en temps et on sort souper dans un Casino. Le km de la journée est seulement de 161 km. Un autre endroit aussi à voir, le Lac Tahoe est magnifique (Nevada-Californie).

Jour 26
On quitte Carson à 11h10 avec l'intention de coucher dans un village réputé nommé Oakhurst. Beaucoup de soleil au départ, ça se gâche à Lee Vining, à l'entrée du Park Yosamite. Dommage, ce parc est probablement le plus beau à traverser mais sous la pluie, en moto, il est plutôt apeurant, pour moi en tout cas. En sortant du parc, on prend la Route 41 Sud, direction Fresno. On voulait coucher à Oakhurst mais c'est complet, on doit donc continuer notre route jusqu'à Fresno, très grosse ville de la Californie. Jusqu'à maintenant, on tente d'éviter les grosses villes. On y arrive tard, il est 21h30 et je suis épuisée, malgré qu'on ait roulé pas plus de 435 km. C'est probablement la pluie. Comme on ne sait pas trop où se diriger, on loue dès qu'on voit une série de motels, dans un Motel 6. L'endroit est inquiétant, on ne sort pas souper et je ne dors pas beaucoup. Les clients du motel ont l'air d'y habiter à l'année, ça bouge toute la nuit, il y a de la sécurité tout le temps et il nous a été impossible de stationner nos motos devant notre porte de motel. L'endroit n'est pas très recommendable et j'ai hâte au lendemain matin.

Jour 27
Aujourd'hui, ce ne sera pas une grosse journée. On quitte Fresno à 14h00 après avoir été au HD dealer. On se promène un peu au travers des vigneries, c'est très beau et impressionnant. On continue jusqu'à Visalia, toujours en Californie et on s'arrête aussi au HD dealer puisqu'il était sur notre chemin. Il est seulement 15h00, on a roulé seulement 123 km mais on s'installe, puisqu'on veut y rester plus qu'une journée. On a prévu de visiter demain le ``Sequoia National Park``. On soupe dans un excellent resto mexicain, le EL Tarasco.

Jour 28
Aujourd'hui, le 20 juillet, on visite le Parc Sequoia. Les arbres sont gigantesques et quant à moi, c'est probablement le plus beau parc jamais vu. Il paraît qu'on montant, puisqu'on monte très haut dans les montagnes, il y aura de la pluie. On a été chanceux, pas de pluie. Encore une fois, j'en avais profité pour m'installer confortablement en "passagère" derrière mon chum. Les parcs sont bien beaux mais la route est toujours pleine de courbes très prononcées. En ce qui me concerne, je m'en passerais. Je n'ai pourtant jamais vu une aussi belle végétation et d'aussi gros et grands arbres. On couche à Visalia pour un deuxième soir. 242 km aujourd'hui.

Jour 29
On quitte Visalia à 11h50 pour arriver à Ridgecrest (Californie) à 17h30. On a d'abord pris la Route 178 direction Est. Dans ce coin de pays, si vous aimez les courbes et que vous voulez vous en donner à cœur joie, prenez la Route 155, interdite à bien des véhicules. Entre Delano et Lake Isabella, beaucoup de courbes aussi. On rencontre de la construction, du gravier, etc. On peut à peine rouler plus de 40-50 km/hre. Ensuite, on a pris un peu du désert Mahove. Je n'ai jamais eu aussi chaud. Je n'en peux plus et j'ai hâte de m'arrêter. Il fait 110°. On loue au motel Super 8 à environ 80 km avant d'entrer dans "Death Valley ". Mon chum veut le traverser. On prévoit se lever à 4h30 demain matin puisqu'en ce temps de l'année, on doit le traverser de bonne heure pour y arriver. Aujourd'hui, 286 km.

Jour 30
Une autre journée d'aventures cette journée du 22 juillet qui n'a pas tourné comme elle aurait dû. On quitte Ridgecrest comme prévu à 7h45 le matin, direction Death Valley et Las Vegas. À peine entrés dans le désert, il fait déjà au moins 115°. On y rencontre 4 touristes allemands, qui ont loué des Road King et pour 2 d'entre eux, qui n'ont jamais possédé de motos de leur vie. L'un deux fait une crevaison au plein milieu du désert. À ce moment-là, il est à peu près 11h00. En passant, ce qu'on doit traverser, c'est plus ou moins 100 km. Sauf qu'à 125°, en moto, lorsque tu roules plus de 80km/hre, tu cuis, tu brûles, tu ne peux plus respirer. En voiture, j'imagine qu'avec l'air climatisé, de l'eau dans une glacière, etc., c'est sûrement plus facile. En moto, l'eau qu'on avait prévu dans nos sacoches était bouillante après 15 minutes. J'en reviens à la crevaison de notre allemand. On décide de les aider. On a de la chance car une quarantaine de kilomètres après être entré dans le désert, il y a un garage, un seul. C'est à plus ou moins 1 km de ce garage qu'a eu lieu la crevaison. Cependant, celui-ci n'est pas équipé pour réparer la moto. On doit faire venir un camion-remorque de Las Vegas, ce qui coûtera 800$ US à nos amis allemands. Roger décide alors de téléphoner au CAA puisqu'il en est membre. Ce sera gratuit sauf qu'on doit attendre avec eux. Finalement, le camion arrive et on quitte le garage. Il nous reste environ 70 km à faire, ça devrait bien aller. Mais non, avec cette température, impossible de rouler plus de 10-15 km sans s'arrêter. Tu étouffes, le soleil brûle, nous nous sommes tous habillés avec des gants, de longues manches, etc. Les poignées de nos motos sont intouchables, on s'y brûle. Aucune partie du corps ne doit être en contact direct avec le soleil. Roger ne portait pas de bas, il avait des "duck siders" et il s'est brûlé une partie des pieds. Moi, j'ai manqué d'eau, je voyais noir et pour un peu, j'ai vraiment cru que je ne pourrais aller plus loin. J'étais certaine que je ne pourrais me rendre à la ville la plus proche, Parhump, où une Shop de motos pouvait réparer la crevaison. Pour la première fois de ma vie, et je ne souhaite pas que ça se reproduise, j'ai vu des "mirages", j'ai goûté le sel qui s'échappait de mon corps et j'ai eu vraiment peur. Nous nous sommes finalement rendus et tout ça n'est qu'un mauvais souvenir. J'aurai survécu à Death Valley au pire moment de l'année, au pire moment de la journée. Roger dit qu'il y faisait 125° et moi, au garage où on était, on m'a confirmé qu'au milieu de la journée et CE jour-là en particulier, il y faisait 135°. Peu importe, il y faisait chaud. Nous sommes arrivés à Parhump, Nevada à 17h00, après 298 km. Ce soir-là, on a bu, bu, bu, beaucoup d'eau, de bière, etc……et mangé aux frais de nos compagnons allemands, bienheureux de nous avoir rencontrés.

Jour 31
Debout à 9h00 et avec ce qui s'est passé la veille, pas pressés. On quitte seulement Parhump à 13h00. On passe par Las Vegas sans s'y arrêter car une tempête se prépare et on veut s'en échapper. On prend la Route 95. Nous sommes toujours au Nevada et on se dirige à Needles, Californie, car on veut commencer à prendre la fameuse "Route 66". Il fait très chaud encore, 115°. On fait quelques 264 km et on s'arrête à Needles, il est 18h00. À peine un peu plus de 100 km encore, et on se sera tapés jusqu'à maintenant plus de 10,000 km. On y va tranquillement, on n'est pas pressés, on est toujours en vacances. C'est merveilleux et il nous reste du temps, c'est aujourd'hui le 23 juillet.

Jour 32
Je commence aujourd'hui un 2e journal de voyage, car ceux que tu achètes remplissent seulement un mois. Ça m'énerve un peu puisque ça veut dire que le temps bouge. Enfin, il ne faut pas y penser. On est un peu retardés puisque c'est l'orage ce matin. Lorsqu'on décide de partir, ça recommence, on s'installe sous un viaduc pour une bonne heure. On part et on s'arrête pas longtemps après, à "Golden Shores", près de "Topock". On est maintenant en Arizona. On a bouffé des quesadillas comme jamais avant. De quoi en faire rougir tous les restos dits mexicains et tex-mex. C'est notre 1er arrêt sur la Route 66. La Route 66, en passant, c'est la voie de service de l'autoroute 40. Ensuite, "Oatman" avec plein d'ânes sur la route. Chemin très sinueux et montagneux. On a poursuivi jusqu'à "Seligman" où nous avons couché au "Historic 66 Route Motel", et mangé au "RoadKill Café". On a fait 228 km aujourd'hui et oui, on dépasse maintenant les 10,000 km. On est rendus à 10,064 km.

Jour 33
Départ de Seligman à 10h45 pour se rendre jusqu'à Williams, Arizona, 73 km plus loin. On loue une chambre dans un ancien B&B. Très bien, très beau, mais pas d'air conditionné, ni de café le matin. En arrivant, on s'était acheté des billets pour faire le trajet du Grand Canyon en train. En parcourant les pamphlets, on se rend compte que le train nous amène à Grand Canyon Village, et qu'on ne voit pas vraiment les paysages du Grand Canyon. On cancelle nos billets et on décide qu'on ira en moto. Il est seulement midi mais il pleut. On décide donc de relaxer à Williams, village que j'ai adoré, et on ira demain. On sort souper et danser, c'est un village de "party" et on a bien du fun.

Jour 34
Ça y est, j'y suis arrivée, on est le 26 juillet et on s'en va au Grand Canyon. Avant de partir, on change de motel, comme si on s'ennuyait de paqueter et dépaqueter nos affaires. Mais non, on veut tout simplement se rapprocher du centre du village. On loue dans un Travelodge. Il fait très beau, on quitte vers 10h00 et on se rend au HD dealer, achetons des souvenirs et partons. C'est magnifique, le paysage est fantastique, impossible à décrire. On roule 416 km, moi derrière mon chum (j'en prend goût) et on revient vers 18h30. On sort souper et danser encore une fois et on rentre se coucher.

Jour 35
L'Arizona est probablement l'État américain qui m'a le plus fait "tripper", suivi de près par le Nouveau-Mexique. Pour l'instant, on est en Arizona et j'aime ça. Encore 100°. On quitte Williams jusqu'à Flagstaff, 244 km plus loin. Avant de partir, lavage. À Flagstaff, on loue dans un Motel 6. On se débarrasse de nos bagages et on prend ma moto pour aller se promener à "Sedona" et à "Jérôme". C'est super beau, Sedona est connu mais Jérôme, construit au sommet d'une montagne, est très spécial à voir. À absolument voir, Roger veut que j'insiste là-dessus. Dans ce village, on se croirait en Europe. On s'arrête dans un bar où il y a plein de bikers et on prend une bière. Dans ce bar, il faut s'imaginer de retour dans les années "Peace and Love". Ça sent les années 1970, le "patchouli", la "marijuana", et tout le monde est heureux! On revient sur Flagstaff à 18h00 sans avoir rencontré la pluie mais avec beaucoup de chance.

Jour 36
Il fait froid et nuageux en partant de Flagstaff. La température se tient toute la journée entre 70° et 90°. On visite le "Petrified Forest National Park". C'est très spécial, de voir tous ces arbres, dans une forêt qui n'existe plus, après plusieurs milliers d'années. C'est probablement comme les dinosaures. On a pu traverser la plus grande partie du parc au soleil. Mais ensuite, la pluie a commencé. Nous étions partis à 11h00 le matin et nous étions arrêtés dîner à "Winslow" (Arizona). Nous y avons évidemment acheté des souvenirs, tout y rappelle les "Eagles….. standing on the corner". On se rend ensuite jusqu'à Chambers qu'on croyait une ville. Une ville ? Rien à part le Best Western qui évidemment est cher, compte tenu qu'il n'y a rien d'autre avant plusieurs km. Il est 18h00, c'est le temps de s'arrêter et on a roulé 266 km.

Jour 37
En quittant Chambers, on a pris la Route 191 Nord. Il y a avait un magasin général où j'ai négocié un bracelet en argent et en or, fabriqué par les Indiens Navaho. Ce qu'ils font est très beau. Ensuite, nous sommes passés pas "Chinle", avons fait "Monument Valley" et "Four Corners", 4 coins qui recoupent 4 états : l'Arizona, le Utah, le Nouveau-Mexique et le Colorado. Magnifique! C'est probablement à Monument Valley que sont les plus beaux paysages que j'ai vus. On a vécu aussi ce jour-là un orage comme jamais vu. Il a fallu s'arrêter, tenir les motos et trouver un abri. Dans ce coin de pays, les orages sont violents, arrivent vite et se terminent aussi vite. Dieu Merci ! Ce soir, on couche à "Cortez" au Colorado. C'est malheureusement la seule ville où nous dormirons dans cet État, faute de temps. On y arrive à 21h30. La journée a été longue, les restaurants proches sont fermés. Aujourd'hui, 507 km.

Jour 38
On quitte Cortez à 11h00. On revient sur la Route "666" Sud, direction Gallup. En passant, le numéro de cette route est sensé être changé, puisque les trois six (666) représentent Satan et il semblerait que les personnes supersticieuses en soient affectées. Bref, ça fait peur. On commence la journée en retournant à "Four Corners" car hier, on ne pouvait y entrer et il faisait trop noir. C'est assez publicisé et commercial comme endroit, c'est évident, une attrape à touristes. Enfin, c'est spécial de se tenir sur 4 États Américains en même temps. Plein de boutiques, de kiosques, etc. C'est correct. Ça fait vivre l'économie des indiens Navaho. On se rend jusqu'à "Gallup", Nouveau-Mexique. La ville est pas mal pauvre. Beaucoup de Pawn-

Shops, les indiens quêtent sur la rue, veulent te vendre n'importe quoi. Même le Days Inn faisait pitié. On avait loué une chambre pour ensuite la canceller. Normalement, les Days Inn sont corrects. Là, la propreté laissait à désirer. On loue finalement une chambre au "El Rancho", que Roger connaissait de réputation. On soupe au resto de l'hôtel et c'est délicieux. Aujourd'hui, la moto de Roger commence à ne pas bien aller, on se demande ce qu'elle a. Comme température, c'est extraordinaire. Très chaud, très sec, très parfait.

Jour 39
31 juillet . Gros soleil, que demander de mieux. Roger vérifie la batterie de sa moto, OK. On dîne avant de partir et on continue sur la Route 66. Photo d'une vieille pompe à essence, etc. On se rend jusqu'à "Albuquerque". Aujourd'hui 238 km. On commence à se gâter.

Jour 40
1er août . Aujourd'hui, on reste à Albuquerque, on relaxe. On va visiter des shops comme "EasyRiders" et "Chik's HD". Ensuite, Old Town qui ressemble un peu au Marché By à Ottawa. Seulement 51 km pour la journée sur une seule moto. Ça fait du bien un peu de repos, et toujours 95° de température accompagnée de soleil.

Jour 41
On quitte Albuquerque à 10h30, il fait beau et aujourd'hui, la température se promène entre 80° et 110°. On loue au Best Western à "Tutumcari ", à 15h00, car je voulais une piscine tellement j'avais chaud. Je ne m'y suis finalement pas baignée. Nous sommes allés dans un bar en après-midi et retournés en soirée. À noter que toutes nos sorties se font à pied. Donc, pas de problème. Cette fois-ci, on marche presque 2 km pour s'y rendre. Un bar super le fun, le "Trail West". On pouvait même y embarquer sur un taureau, qui te jette à terre, évidemment. Aujourd'hui, 298 km.

Jour 42
3 août, encore très chaud, environ 95°. On quitte "Tucumcari" (New-Mexico) à 11h45 pour se rendre jusqu'à "Amarillo" (Texas), à 16h00. Arrivés au Texas, on a acheté un drapeau de la Route 66. Nous avons eu du beau temps toute la journée jusqu'à Amarillo. Là, avant de trouver un motel, un ouragan nous est tombé dessus. Nous nous sommes abrités sous l'entrée d'une compagnie qui était fermée, puisque nous sommes dimanche. Heureusement car les vents étaient d'une violence incroyable. Finalement, ça s'arrête aussi vite que ça a commencé et on se rend au Kiva Motel, un endroit à retourner. Super beau, déjeuner inclus. Au bar, on servait des steaks, patates et bines gratuitement le dimanche. Pas de vin à l'hôtel! C'est bizarre mais au Nouveau-Mexique et au Texas, c'est fréquent que les bars ne gardent pas de vin. Seulement de la bière, et de la boisson forte. Pas grave. Les gens sont vraiment sympathiques et on a du fun. Pour la journée, 197 km. On commence vraiment à être paresseux !

Jour 43
La Route 66, même si je n'en parle pas beaucoup, fait partie de notre quotidien. Par contre, elle est inégale en ce sens qu'il y a des bouts où elle n'existe plus et où on doit prendre le "Highway 40". Sauf que les panneaux ne sont pas toujours très clairs. À quelques reprises, on s'est retrouvés " NO WHERE ". Mais aujourd'hui, beaucoup de Route 66. Il fait très chaud, ensoleillé, 109°. On arrive à "Elk City", Oklahoma à 18h00. On est le 4 août. On prend un verre au "Long Horne", bar où se tiennent les bikers. Ils sont tous partis pour Sturgis. On mange dans un très bon restaurant mexicain, "Le Lupas". Il pleut en sortant mais c'est OK. Aujourd'hui 275 km.

Jour 44
On quitte Elk City à 11h00 et on arrive à Oklahoma City à 13h30. J'en profite pour faire changer l'huile de ma moto. Aujourd'hui, 191 km. Par contre, mon changement d'huile est dû et on s'installe au Howard Johnson, super belle chambre, belle piscine, etc. En date d'aujourd'hui, on a fait 13113 km. Ça paraît qu'on est sur le retour, on commence à déprimer en même temps que la température et la végétation qui redeviennent tranquillement comme on les connaît au Canada. Il a pourtant fait aujourd'hui 100°. C'est le désert et la sécheresse qui n'est plus là.

Jour 45
On quitte la ville à 11h30, toujours par la Route 66 (qui maintenant longe l'autoroute 44). On passe plusieurs villages dont "Chandler", beau village à visiter. On se rend jusqu'à "Miami" (aux limites du Nord-Est Oklahoma), 361 km plus loin. On loue au "Townsman Motel", pas cher. À côté, un bar avec encore seulement de la bière. Au moins, ils ont des "coolers". Tout coûte 1$. C'est là qu'on rencontre Kay et Ruth. Très gentilles. La famille de Kay possède une compagnie de fabrication de fouets aux États-Unis. Elle et son mari possèdent des Harleys et ils doivent aller au rassemblement du 100e anniversaire.

Jour 46
Départ de Miami à 11h30 pour arriver à Rolla (Missouri) à 18h00. Encore une fois, la Route 66. Elle devient de plus en plus plate et pas facile à suivre. On pense qu'on y est et vlan, on est ailleurs. Enfin ! On s'arrête après 398 km à Rolla au Howard Johnson. La chambre est ordinaire, le lavabo et le bain sont bouchés, le matelas transpercé. On se plaint, ça ne donne rien. À moins qu'on ne se soit pas assez promenés dans la ville, l'endroit semble assez ennuyant.

Jour 47
On est sur notre retour et ça paraît. Il fait moins chaud, environ 80°F et la Route 66 fait encore des siennes. À St-Louis, on l'abandonne pour aller direction Indianapolis par la Route 70 Est. De toute façon, il n'y a plus rien à y voir. La température redevient de plus en plus humide, la végétation redevient une habitude, enfin, tout commence à ressembler à Ottawa. On voit de plus en plus de plaques d'immatriculation du Québec et de l'Ontario. La Route 66, ceux qui l'ont fait le confirmeront probablement, c'est la Californie, l'Arizona, le Nouveau-Mexique, le Texas, et ensuite……….elle commence à être ordinaire, moins intéressante . On loue dans un Best Western. On a fait 346 km pour se rendre jusqu'à "Effingham", Illinois (à l'Est de St-Louis).

Jour 48
On quitte Effingham aux alentours de 13h30 toujours par la Route 70. Roger a pris quelques bières de trop hier soir et il souffre d'un "hang-over" ce matin. On se rend jusqu'à Plainfield (Indiana), chez le HD dealer. C'est tout près d'Indianapolis, à peine une dizaine de milles. On n'a fait que 211 km mais tant pis, la température semble vouloir se gâcher et il y a plein de motels et d'hôtels tout près. On s'installe au Ramada et on téléphone à un couple d'amis qui viennent nous rejoindre pour la soirée au restaurant. C'était agréable de les rencontrer, on rentre se coucher vers minuit. Il a plu et il pleut encore.

Jour 49
Ce matin, le réveil n'est pas très agréable. Quelqu'un a tenté de voler le Softail de Roger. Ils ont même réussi à couper un solide cadenas "American Lock" garanti par la compagnie. Sa fourche a été forcée car ils ont tenté de briser un autre cadenas. Heureusement, les motos étaient attachées à plusieurs endroits. Ils ont dû être dérangés ou encore, ils ont réalisé que c'était trop compliqué. Bref, ça nous a mis à l'envers pour la journée. Aussi, il n'a pas fait très chaud. On endurait facilement les manteaux. Aujourd'hui, on avance l'heure pour la dernière fois. On couche dans un Knight Inns et on est sur nos gardes. On reste un peu peureux après la tentative de vol d'hier. Aujourd'hui, on a roulé 475 km pour se rendre jusqu'à Monroe, au Michigan. On a changé de route aux alentours de Dayton pour prendre la Route 75 Nord.

Jour 50
Départ de Monroe à 11h30. On se dirige direction Détroit où nous traverserons les frontières canadiennes. Les vacances tirent à leur fin et nos caractères s'en ressentent. On se rend jusqu'à Cambridge, Ontario, une centaine de kilomètres à l'ouest de Toronto. Il pleut beaucoup ce soir-là mais au moins, on était installés après 341 km.

Jour 51
Dernier jour, environ 500 km. On arrive à Ottawa à 18h00 après 15750 km de route.
Coût total du voyage : 3017,36$ en argent canadien et 5196,64$ en argent américain. Avec le taux de change qu'on a payé, le coût total monte à 10,706$ canadien. En moyenne, ça coûte environ 210$ par jour, tout inclus.

Provinces et États traversés en tout ou en partie / Endroits à visiter

Ontario Kenora (jour 5) - village
Manitoba --
Saskatchewan --
Alberta Le Edmonton Mall à Edmonton, évidemment
Colombie-Britannique Radium Hot Springs (jour 13) - village
Montana Le Glacier National Park (jour 15)
Beartooth, Red Lodge (jour 17) - village
Beartooth Pass et le Chief Joseph Scenic Highway (jour 18)
Wyoming Cody (jours 18 et 19) - village
Yellowstone National Park (jours 19 et 20)
Grand Teton National Park (jour 20)
Jackson (jour 20) - village
Idaho --
Utah Forêt Cache (jour 21) - parc
Nevada Ely (jour 23) - ville
Eureka - Bar le Key Hole (jour 23)
Austin - Mormon Crickets (jour 23)
Le Shoe Tree dans le désert (jour 24)
Californie Le tour du Lac Tahoe (partie du Nevada et de la Californie - jour 25)
Yosamite National Park (jour 26)
Oakhurst (jour 26) - village
Les vigneries, entre Fresno et Visalia (jour 27)
Sequoia National Park (jour 28)
Le désert Mahove (jour 29)
Death Valley (jour 30)
Arizona Golden Shores (on débute la route 66 - jour 32) - village
Seligman - le Roadkill Cafe (jour 32)
Williams (jour 33) village près du Grand Canyon
Le Grand Canyon (jour 34)
Sedona et Jerome (jour 35) ville et village
Petrified Wood Park (jour 36)
Winslow - Les Eagles (jour 36)
Monument Valley (jour 37)
Four Corners (jour 38)
Colorado --
New-Mexico Gallup - El Rancho Hotel (jour 38)
Albuquerque - Old Town (jour 40)
Tutumcari - Bar le Trail West (jour 41)
Texas Amarillo - Kiva Hotel
Oklahoma Elk City - Bar le Long Horne et Restaurant le Lupas (jour 43)
Chandler (jour 45)
Missouri --
Kansas --
Illinois --
Indiana --
Ohio --
Michigan --

NE PAS OUBLIER LA ROUTE 66 DU 32E AU 47E JOUR.

De retour en Ontario……………..Les provinces et États américains où rien n'est indiqué ne veut pas dire qu'il n'y a RIEN à visiter. C'est tout simplement le manque de temps en fonction des priorités qu'on s'était fixées.

Notre prochain long voyage, à l'été 2005, nous emportera probablement vers le Texas, un État que nous n'avons pu explorer faute de temps.

Si un lecteur désirait avoir plus de précisions concernant ce voyage, nous contacter par courrier électronique à l'adresse suivante :

À chaque jour, nous avons additionné les coûts pour l'hébergement, la nourriture, l'essence et les autres dépenses, comme par exemple les coûts d'entrée aux parcs nationaux, l'alcool, etc. Cependant, nos dépenses ne tiennent pas compte des souvenirs achetés chez des concessionnaires HD ou ailleurs tout au long du voyage.

1