Page archived courtesy of the Geocities Archive Project https://www.geocitiesarchive.org
Please help us spread the word by liking or sharing the Facebook link below :-)



QU'EST-CE QUE C'EST EXACTEMENT QUE LA "COULEUR"?

Toutes les couleurs peuvent être simplement définies en trois catégories:
la teinte, la saturation, et la valeur.

1. Le nom de la couleur (rouge, vert, jaune) est la 'teinte'.

Voici quelques exemples de teintes:

  Rouge de cadmium
  Cramoisi d'alizarine
  Bleu céruléen
  Bleu d'outre-mer
  Jaune citron
  Jaune d'ocre

La plupart des gens connaissent ces couleurs simplement comme "rouge", "jaune" ou "bleu". Ne soyez pas dérouté par certains noms de marques comme: 'Rocking chair red' or 'Hookers canary yellow.'

Essayez de vous rappeler les noms des teintes. Au magasin demandez une carte de couleur.


2. La force ou l'intensité des couleurs s'appelle la "saturation": Combien de bleu y a-t-il dans ce bleu, ou de rouge dans ce rouge? La 'saturation' peut être haute ou basse.

Quand un certain produit chimique absorbe toutes les longueurs d'ondes de la lumière spectrale SAUF une, disons le rouge, c'est ce rouge qui est réfléchi totalement et que l'on voit. Donc, ce rouge est au plus haut degré de saturation (un rouge vif). Mais, si un peu de cette lumière rouge est absorbée, alors la saturation qui en résulte est plus basse (un rouge plus terne).

Dans une des leçons précédentes, j'ai expliqué comment les longueurs d'ondes courtes (le bleu) sont interceptées par l'atmosphère de la terre au couché du soleil. La saturation du rouge apperçu dépend du nombre de longues ondes qui pénètrent la brume. Dans cette instance, plus le nombre est grand, plus l' index de saturation est haut.

Les ordinateurs permettent de sélectionner une couleur et d'augmenter ou de diminuer sa saturation. Voyez les exemples ci-dessous:

INDEX 0-240

080 120 200 240
       
       
       

3. La brillance ou la ternissure d'une couleur.

Les plus sombres sont numérotés (1) et les plus blancs ou clairs (10). Ceci s'appelle la "valeur" d'une couleur, et est mesuré sur une échelle grise de 1-10.

De tous les index, celui-ci est probablement le plus important pour un peintre. Avant toute autre chose, les valeurs dans un tableau doivent être correctes.

On sait depuis longtemps que les couleurs (le gris inclu) de valeur égales peuvent être combinées pour créer un effet plaisant. Mais, c'est le ton parfait des points culminants ou des ombres qui caressent la vue.

Les grands maîtres de la peinture étudiaient les valeurs avant toute autre chose, et leur habileté à estimer la valeur exacte d'une couleur à 1:40 de l'échelle était commun. Je trouve souvent que de plisser les yeux pour décider d'une valeur est une grande aide.

geocities archive

Plissez les yeux en regardant les couleurs et leur valeurs équivalentes sur l'échelle grise, et voyez comme elles fondent ensemble.

Les OPPOSÉS
Un mot sur les couleurs complémentaires:

J'appelle souvent ces couleurs "opposées" parce qu'elles se trouvent exactement à l'opposé sur la roue des couleurs:- vert et rouge, jaune et violet.

Quand elles sont mélangées ensemble, elles produisent un gris. Quand elles sont placées une à côté de l'autre, par touches ou par petits coups de pinceau, elles donnent de loin un effet impressioniste, et de près un effet de couleurs vibrantes.

Une juxtaposition de larges surfaces égales de couleurs "opposées" est très incomfortable à l'oeil. Ce fétiche a gagné de la popularité chez certains artistes de deux dimensions.

Ensuite.....Les couleurs de l'esprit et les eaux boueuses.

geocities mirrorALLER À....couleurs de l'esprit

...........ou retournez au menu des leçons

1